Stellantis Rally Cup Marijan Griebel fait déjà honneur à son rang de favori !

L’annonce de son arrivée dans la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux avait fait grand bruit, ses premiers chronos ont démontré qu’il allait clairement faire figure de valeur étalon pour tous les autres concurrents ! A 33 ans, l’Allemand Marijan Griebel a dominé la concurrence lors du South Belgian Rally, et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin… 

Une référence internationale ! Voilà ce dont la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux a hérité à l’aube de cette saison 2022. Engagé au volant d’une Peugeot 208 Rally4 de l’équipe FS-Sport du Luxembourgeois Steve Fernandes, l’Allemand Marijan Griebel, 33 ans, peut se targuer de deux titres Junior en… championnat d’Europe des Rallyes, en plus de deux couronnes en championnat d’Allemagne ! « J’étais à la recherche d’une compétition intéressante, dans un contexte performant, commente Griebel. Nous nous sommes bien entendus avec Steve Fernandes, et nous voici ! Le parcours du South Belgian Rally est très bien, mais je suis conscient que cette épreuve, qui n’en est qu’à sa deuxième édition, est sans doute la moins connue pour mes concurrents. Sur les prochains rallyes, ils auront clairement l’avantage de la connaissance du terrain… »

En attendant, à Vresse-sur-Semois, Marijan Griebel, copiloté par Tobias Braun, n’a pas fait dans le détail, signant pas moins de 11 scratches et décrochant une victoire autoritaire. Voilà les autres, tous les autres, prévenus ! 

Dans le sillage du duo germanique, la bataille a fait rage, et si on attendait Charles Munster et Loris Pascaud sur un tel parcours, l’équipage de l’Opel Corsa Rally4 BMA était d’emblée décroché… « On a radicalement changé les réglages par rapport à l’an dernier, pour explorer une autre direction… et on s’est planté !, reconnaissait Charles. Durant la journée, nous avons donc fait marche-arrière au niveau des réglages, afin de retrouver l’efficacité d’avant. »

Charles Munster n’était néanmoins pas en mesure de décrocher la médaille d’argent à Vresse-sur-Semois, battu sur le fil par un Fred Caprasse désormais au volant d’une Opel Corsa Rally4. Dans le style généreux qui est le sien, et qui colle parfaitement avec le personnage, Caprasse et son copilote Frédéric Jacquemin ont achevé l’épreuve en force, sur la deuxième marche du podium. « Bon, Griebel a été très vite ici, mais la saison ne fait que commencer, sourit Caprasse. Vivement la suite ! »

Au pied du podium animé du South Belgian Rally, Thibaud Mazuin et Kevin Fernandez (Peugeot 208 Rally4) ont eux aussi pris des risques au niveau du set-up, avant de corriger le tir. Si cet accessit ne comble sans doute pas le pilote, qui estimait ne pas avoir été suffisamment dans le rythme, son expérience lui permettra sans doute de se rapprocher de la tête dès l’acte 2 de cette naissante saison. 

Handicapé par des problèmes de freins d’un bout à l’autre de la journée, Harry Bouillon, accompagné par Greg Antoine, a vécu une épreuve ‘stressante’ sur les rapides spéciales du sud du pays. Son jusqu’au-boutisme mérite tous les éloges, ce qui s’est traduit par un top 5 encourageant, vu les circonstances. 

A moins de 40 secondes de Bouillon, Jonas Dewilde (Peugeot 208 Rally4) poursuit son apprentissage du rallye, et la progression est palpable. En compagnie de Jeffrey Vandenbussche, le pilote néerlandophone a compris que l’exceptionnel niveau de la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux constitue la meilleure des écoles du rallye. 

Débutant au volant de la Peugeot 208 Rally4, Didier Bosseloir a lui aussi pu se rendre compte de la compétitivité de la formule. Avec Stéphane Creffier, l’objectif sera désormais de se rapprocher de la tête du peloton, et surtout maîtriser la lionne. A suivre… 

En provenance des Pays-Bas, Paul Souman et Arjen Alons (Peugeot 208 Rally4) ont pris du bon temps à Vresse-sur-Semois, pour ce qui était la première compétition du pilote en dehors de ses frontières. Dès le Sezoensrally, le duo sera de retour… avec une livrée qui ne risque pas de passer inaperçue ! 

Quant au débutant Maxim Decock, copiloté par Colin Van Renterghem, il a lui aussi misé sur la coupe signée Stellantis pour apprendre les ficelles du métier. Son expérience en rallye est plus que limitée, et la marge de progression évidente.

« Pour le lancement de la saison, il y avait neuf voitures au départ… et neuf à l’arrivée, commente, sourire aux lèvres, le coordinateur Davie Meert. C’est une belle satisfaction pour toute l’équipe de Pole Position qui veille à la destinée de cette Stellantis Motorsport Rally Cup Belux. Dès la deuxième édition de cette compétition, qualité et quantité sont au rendez-vous, et la venue d’un pilote comme Marijan Griebel constitue un incroyable challenge pour tous les autres. Nous sommes convaincus que nous allons vivre une grande et belle saison, avec, dès le Sezoensrally, à la mi-mai, une dixième voiture annoncée. Et avec Jean-François Elst, on travaille d’arrache-pied pour que les surprises soient encore plus nombreuses en cours de saison… »  

Infos : Davie Meert (+32 475 82 82 68 / info@stellantisrallycup.com)

Partenaires

Rechercher dans les news

Fermer Zoomer